Rencontre avec les éditions Anamosa

par | 23 août 2020 | 0 commentaires

Par @sandra_etcaetera et @hanyrhauz 
.
Quand une éditrice appelle son chien Montaigne et que le nom de sa maison d’édition signifie « tu marches avec moi », on sait déjà que la rencontre VLEEL sera belle!

Et elle le fut avec Chloé Pathé que nous avons rencontrée le 23 août dernier, éditrice et fondatrice des éditions Anamosa qu’elle a lancées en mars 2016 après avoir quitté en 2014 les éditions Autrement, nous confiant d’ailleurs qu’elle doit beaucoup à Henry Dougier le fondateur d’Autrement•••
.
Sa volonté en tant qu’éditrice: aborder des sujets de société tout en laissant une grande place à la sensibilité. Elle cherche « des essais et des sciences humaines qui se lisent », sans grandes et longues théories- une sociologie accessible qui allie le fond et la forme. Faire réfléchir tout en accompagnant des expériences de formes particulières, faisant de Anamosa une sorte de laboratoire de l’écriture.


Anamosa publie une petite dizaine de titres par an (tous imprimés en France)et parmi eux une collection très remarquée par les libraires et les lecteurs où les mots sont au centre de la sociologie- la collection « le mot est faible », des ouvrages sur fond noir à petit prix dont les couvertures sont largement occupées par le texte, offrant aux mots une force par le titre et le visuel. D’ailleurs, plus globalement, Anamosa propose un travail graphique reconnaissable sur ses couvertures où le texte est mis à l’honneur aussi bien dans le titre que dans les rabats•••
.
Les titres phares de la collection Anamosa sont Le syndrome de la chouquette, un ouvrage plein d’humour sur le monde du travail vendu à plus de 6000 exemplaires, ou encore Arpenter la montagne, un voyage introspectif au cœur de la montagne. On peut aussi signaler l’étonnant Pulp Mixtions de Matthieu Chiara qui illustre 90 faits divers par des dessins humoristiques.
Quant aux dernières publications, difficile de ne pas vous conseiller Joseph Kabris ou les possibilités d’une vie, couronné par le Prix Femina de l’essai et les deux dernières parutions dans la collection « Le mot est faible » déclinant les mots « science » et « race »•••

De quoi largement s’initier ou enrichir son voyage en sociologie et créer des liens entre les hommes dans le plaisir de la lecture!

A VOIR: le replay de la rencontre sur YouTube

A LIRE: deux chroniques d’ouvrages publiés chez Anamosa, ici et ici