Rencontre avec les éditions Matin Calme

par | 16 mai 2020 | 0 commentaires

Par @leatouchbook et @serial_lecteur_nyctalope

Les éditions Matin Calme sont nées cette année avec à leur tête Pierre Bisiou. Ce dernier dirigeait la merveilleuse maison d’édition LE SERPENT À PLUMES qui malheureusement a dû disparaître. Ayant déjà fait de belles expériences comme Han Kang en la traduisant et publiant, le chemin était déjà tracé.

C’est une maison d’édition portant un très beau projet, mettant en exergue la richesse du polar coréen. Tombant sur un article du Guardian, annonçant la nouvelle vague du polar coréen, prenant la succession du scandinave, le déclic était effectif. Avec un nom de maison en contradiction avec la ligne éditoriale, ils nous apprenaient que le pays du matin calme n’était pas celui qu’on croyait. Le pays du matin frais en était la véritable traduction. En parlant de traduction, évidemment le nerf de la guerre quand on publie des auteurs étrangers, Pierre nous donnait une information essentielle : les livres sont traduits par un binôme. D’un côté, un ou une Coréenne qui effectue une première traduction du coréen vers le français, puis un ou une Française qui part de la version française pour rédiger, une traduction proprement littéraire et conforme à l’original.
Petit à petit depuis janvier 2020 trois titres sont sortis avec SANG CHAUD de Kim Un-Su pour les amoureux du « Parrain », pour les fans du « Silence des agneaux » penchez pour « Bonne nuit maman » de Seo Mi-Ae et pour les adeptes d’Agatha Christie avec du whodunit, retrouvez « Le Portrait de la Traviata » de Do Jinki.

Matin Calme ne se focalise pas uniquement sur le polar et va chercher petit à petit les pépites coréennes dans différents styles. La rentrée littéraire vous annoncera encore trois genres différents. C’est ce qui fait la force de cette jeune maison. Depuis le merveilleux film « Parasite » et bien avant avec « dernier train pour Busan », la curiosité et l’affection pour la Corée sur le territoire français n’est plus à démontrer.

Avec dix parutions par an (ce qui sera bouleversé par le covid) l’équipe emmenée par @bisiou_pierre mais également @irene_rondanini et @epistellaire qui vient d’y terminer son aventure a quelques textes d’avance pour encore nous surprendre.

A PARAÎTRE

Carnets d’enquête d’un beau gosse nécromant de Jae-Han Jung le 3 septembre.
Séoul Copycat de Lee Jong-Kwan en octobre et le jour du chien noir de Si-Woo Song.

Nous vous invitons vivement à voir prochainement le replay consacré à cette magnifique maison d’édition, c’était un formidable moment de partage !
Merci à @serial_lecteur_nyctalope pour cette belle rencontre et merci à tous les participants! ⁣
Nous ne le dirons jamais assez : foncez en librairie lire les parutions @matincalme_polars !⁣

A LIRE : deux chroniques, ici et ici.