Rencontre avec les éditions du Patrimoine

par | 17 décembre 2021 | 0 commentaires

Par @manonlit_et_vadrouilleaussi

« Il est cinq heures, Paris s’éveille » enfin presque ! Il était 19h lorsque les vleeleurs ont poussé les portes du Garde-Meuble de la Couronne en compagnie des éditions du patrimoine, des auteurs Agnès Walch, Gatien Wierez, et du photographe Guillaume de Laubier.

Nous avons alors fait un bon dans le temps, en 1780, lorsque l’actuel Hôtel de la Marine était encore une institution royale dirigée par le baron de Ville-d’Avray. Une rencontre double, puisque nous avons également découvert la maison d’édition, à l’origine de cette magnifique parution, dirigée par Antoine Gründ.

Les éditions du patrimoine fêtent leur 25 ans cette année, une bonne occasion de les (re)découvrir. Elles sont la direction éditoriale du Centre des monuments nationaux ( @cmn) et l’éditeur délégué des services patrimoniaux du ministère de la Culture.

Un catalogue de 700 références actives et pas moins de 25 collections intégralement disponibles à la @librairiedelhoteldesully. Une diversité des collections qui permet un accès à la culture au plus grand nombre. Antoine Gründ mentionne deux collections phares : la collection Itinéraires qui regroupe des guides de visite en format poche et sous forme de monographie, et la collection Regards, qui elle propose des albums souvenirs photographiques. Mathilde Lebecq, chargée de promotion de la maison d’édition, met en lumière la collection Sensitinéraires, destinée aux malvoyants et aux non-voyants, où chaque volume se compose d’une trentaine d’images en relief. Plus d’infos sur le catalogue sur www.editions-du-patrimoine.fr.

Un jour d’été au garde-meuble de la couronne, est un ouvrage qui se lit véritablement comme un roman ! 

Prenons la direction du Garde Meuble, et faisons la connaissance de son intendant, Marc Antoine Thierry de Ville-d’Avray, ancien premier valet de chambre de Louis XVI, et successeur du libertin Pierre Elisabeth de Fontanieu. Autour de lui, c’est une véritable fourmilière composée d’une quarantaine d’employés, d’une trentaine d’ouvriers et ouvrières et d’une vingtaine de domestiques. Dans leur ouvrage, Agnès Walch et Gatien Wierez nous livrent une « journée type » du gérant et ses employés. Grâce à leurs expertises d’historiens et aux nombreuses références bibliographiques (archives du garde-meuble, mémoires des intendants, règlement intérieur, anecdotes) nous sommes complètement immergés dans cette époque aux modernités parfois étonnantes. Un somptueux travail éditorial et également photographique de Guillaume de Laubier, dont les clichés ne laissent absolument pas transparaitre les conditions dans lesquelles ils ont été pris !

Un livre qui ravira, sans contexte, les mordus d’histoire et de beaux-livres. C’est bientôt Noël…

Petit plus de la rencontre : nous avons eu le plaisir d’avoir dans le public plusieurs descendants du baron de Ville-d’Avray qui nous ont fait part de leur émotion à (re)découvrir l’histoire de leur ancêtre.

A VOIR: le replay de la rencontre sur YouTube